Alexis AVAKIAN

est un saxophoniste multi-instrumentiste ( sax ténor, alto, guitare, flûte )  et compositeur Franco-Arménien.

Né d’une mère musicienne, joueuse de Qanûn, il grandit à Marseille, ville de métissage.

Il y débute la musique à 10 ans, piano,  guitare puis  saxophone.

Lorsque qu'il découvre le Jazz, l’improvisation le passionne.

Après une rencontre déterminante avec Archie SHEPP, une des grandes figures américaines du jazz, il entre au C.N.R. de Marseille et y obtient un premier prix en seulement deux ans ! 

Travailleur acharné, enthousiaste, il se forme auprès des saxophonistes Eric BARRET, Sylvain BEUF,

Grant STEWART, Jerry BERGONZI.

Lors d’une Master class, ce dernier lui lance : ‘’ I hear clearly your talent ! ‘’ 

 Il s'est produit entre autre avec Zool Fletcher, Franck AMSALLEM, Rémi VIGNOLO, Jérôme BARDE,

Romain PILON, Philippe SOIRAT. 

Il  constitue dés son arrivée à Paris un quartet de référence avec

Fabrice MOREAU à la batterie, Mauro GARGANO à la contrebasse et Ludovic ALLAINMAT au piano.

Musicien REVELATION Française  de l'année 2014 par Jazzmagazine pour son premier album Digging Chami, il 

développe un jazz métissé, en quintet et sextet.

En 2017 sort l'album "Hi Dream", disque FIP de la semaine, **** JazzMagazine, Elu Citizen Jazz,

sélection 10 disques de jazz français à écouter Les InRocks.

En 2019, le nouvel album "Miasin" est 3 clés Télérama, disque FIP de la semaine, **** JazzMagazine.

Nouvel album     

 La presse en parle...

...On touche au ciel.

L. Dussutour - Citizen jazz

 

Album Fip de la semaine 04/02/19

 ...Ses compositions, à la fois chaleureuses et mélancoliques, déploient leurs spirales avec une belle grâce mélodique...

JF Mondot - Jazz Magazine Live

 

... Parmi ces excellents musiciens, Avakian impressionne particulièrement, chacune de ses interprétations solistes laissant entrevoir d’enivrantes fêlures

3 clés Télérama 

...Avakian, qui a signé presque toutes les compositions de l'album, a su parfaitement conjuguer sensibilité et énergie dans une écriture climatique, surprenante, et qui a gagné en densité et en spiritualité... 

Thierry P.Benzeau - ****Jazz Magazine

Aussi, passé le premier morceau d’inspiration très Coltranienne (superbe échange avec le batteur Fabrice Moreau), il n’est pas étonnant que des couleurs très orientales s’immiscent dans la musique d’Avakian, comme si le jazz était de tous les mondes.

Le Blog de JAZZNICKNAMES


...Un album qui vous ouvrira l’esprit et vous fera voyager grâce à une musique qui abat frontières et doutes, préjugés et idées préconçues. Excellent, vraiment excellent.

Paris-Move & Blues Magazine - Dominique Boulay

...Le saxophoniste Alexis Avakian présente son CD Miasin (« ensemble », en arménien), gravé avec une belle équipe... Outre la technicité de chacun et les judicieuses compositions, c’est l’émotion, contenue, dense, qui hisse le CD vers des cimes.

Les coups de Coeur de Fara.C - L'Humanité

...Comme une grande leçon de fraternité que la musique parvient à créer ici-bas dans son immédiateté (c'est maintenant) et son intemporalité ( c’est toujours)...

Jean-Marc Gelin - Les dernières Nouvelles du Jazz

...Avakian, qui a signé presque toutes les compositions de l'album, a su parfaitement conjuguer sensibilité et énergie dans une écriture climatique, surprenante, et qui a gagné en densité et en spiritualité... Jazz Magazine Thierry P.Benzeau 

c’est ici que repose la réussite d’Avakian, outre qu’il est un remarquable instrumentiste, dans une sorte de construction singulière, rare en tout état de cause, qui donne à cet enregistrement plusieurs couleurs qui, pourtant, n’en sont qu’une.

Michel Arcens - Notes de Jazz 

...Le propos ici tenu participe en droit fil à ce courant de fond. On n’est pas dans une dynamique de musique ethnique plus ou moins racolée au jazz, mais dans l’apport d’instruments (certes inhabituels : doudouk, cheni, tar), et de leurs couleur particulières à l’énergie et à la sensibilité qui caractérisent ce Jazz si attirant. Il n’est que d’écouter des pièces telles que ‘Yaoundé’, ‘Yerevanadzor’, ou encore ‘Le Rôle est Beau’ (anagramme évident du Boléro), pour s’en convaincre. C’est un beau mariage.

Académie du Jazz 

 ...Cette nouvelle aventure musicale et humaine est incontestablement une belle réussite et l'on souhaite à "MIASIN" un succés international bien mérité.

Elektrik  bamboo